Dois-je te laisser partir ?



Droits : les personnages ne m'appartiennent pas et je ne gagne pas d'argent ! En revanche, le texte et l'histoire, ça c'est à moi.

Bonne lecture !





Pourquoi est-ce si dur de te laisser partir ?

Pourquoi...alors que c'est le choix logique ? Alors que c'est la seule décision à prendre ?

La seule...vraiment ?

Pourquoi ne puis-je te garder près de moi ? A jamais ?

Pourquoi n'ai-je pas le droit au bonheur ?

Qu'est-ce le bonheur si tu n'es plus là ?

A quoi rime cette vie si je vis...sans toi ?

Mon cher et regrettable ami,

Je regrette...

Je regrette de rompre ma promesse.

Je regrette de ne pas être assez fort pour vivre sans toi...

Je regrette tant, si tu savais...

Tout. Je sacrifierais tout pour toi.

Me pardonneras-tu ?

Me reviendras-tu ?

Seras-tu toi-même à nouveau ?

Pourquoi ? Pourquoi est-ce si dur sans toi ?

Pourquoi suis-je tant désespéré depuis que tu n'es plus là ?

Pourquoi ne suis-je pas capable d'honorer ta dernière volonté ?

Je regrette tant...si tu savais...

Je regrette de n'avoir su protéger mon fils.

Je regrette d'avoir détruit l'Enterprise, ma Dame d'argent.

Je regrette surtout de ne pas avoir pu te sauver, toi.

Je suis perdu sans toi.

Que dois-je faire ?

Qui croire ?

Qui écouter ?

Dois-je te laisser partir...

.Spock...





°°°



Des fois je me dis que je l'ai mérité.

Tu n'es plus là, à cause de moi.

Ils m'en veulent, tous, pourtant ils ne disent rien.

Et leur silence est plus parlant que tous les mots...

Je me hais.

Est-ce possible ? Puis-je me haïr ?

Puis-je éprouvé, moi, un vulcain, une émotion si humaine ?

Oui. C'est drôle.

Tu n'es plus là, à cause de moi

Et pourtant j'entends encore ton rire.

Je vois encore ton sourire, tes yeux qui brillent.

Je te vois encore.

Un rêve ? Un rêve éveillé ?

Ma santé décline on dirait.

J'arrive encore à te sentir, presque à te toucher.

Comment est-ce possible ?

Es-tu là, près de moi, comme tu l'as toujours été ?

Ne parts pas.

Pas sans moi. Prends-moi.

Je te donnerais ma vie en échange.

Alors reviens...s'il te plaît.

Le destin est injuste. Le destin est cruel.

Ce n'est pas normal.

Ce n'est pas...logique.

Pourquoi.

Pourquoi m'as-tu aidé ce jour-là ?

Pourquoi m'as-tu écouté à ce moment-là ?

Pourquoi t'es-tu senti concerner par ma situation ?

Pourquoi n'es-tu pas simplement parti ?

Ô pourquoi a-t-il fallu que je te fasse ça ?

Pardonne-moi.

Veux-tu ?

Mon esprit n'est pas tranquille.

Le sera-t-il si tu me pardonne ?

Est-ce que je le mérite ?

Toutes ces fois où je t'ai sauvé,

compensent-t-elles cette fois où je t'ai tué ?

Violemment.

Je suis désolé. C'est étonnant.

Je ressens toutes sortes de choses depuis que tu n'es plus là.

Est-ce normal ? J'ai peur.

Dis-moi, suis-je normal ?

Je ne comprends plus rien.

Les choses changent et je le vois.

Mais je ne comprends pas.

Soudain, une lumière.

Un espoir. Une chance.

J'ai la foi, à nouveau.

Je te revois et tu souris.

Tu vas bien, tu m'as pardonné.

Est-ce réel ? Non.

Ce n'est rien de plus qu'un songe.

Des larmes.

Et je pleure.

Je pleure ma peine.

Je pleure ton absence.

Je pleure mon pêché.

Je pleure comme je n'ai jamais pleuré...

Ai-je seulement déjà pleuré ?

Désespérant.

Il n'y a vraiment que toi pour me mettre dans tous mes états.

Il n'y a vraiment que toi qui me fasse réagir comme ça.

Il n'y a vraiment que toi pour me faire tout oublier.

Il n'y a donc que toi que je n'oublierais pas.

Il n'y a donc que toi qui me fera réagir.

Il n'y a donc qu'avec toi que je vivrais.

Lentement.

Comme une aiguille transperçant mon cœur, je réalise.

Tu n'es définitivement plus là.

Je suis seul désormais.

Je suis fort, vraiment fort.

Pourtant je n'y arrive pas.

Je ne le peux pas.

Je n'y arrive pas.

Pardonne-moi.

C'est au-dessus de mes forces.

Je ne peux laisser les choses ainsi.

Je dois le faire.

Pour toi.

Pour nous.

Mais j'hésite encore...

Dois-je te laisser partir...

.Jim...


°°°

Quand je t'ai vu bouger, respirer, j'ai su.

Quand j'ai senti mon corps bouger, respirer, j'ai eu peur.

Mon cœur n'a fait qu'un bond

Pourquoi étais-je à nouveau ici, en vie ?

Quand tu as ouvert les yeux.

Ce n'était pas normal.

Tu étais en vie, à nouveau.

Ce n'était pas logique. J'étais mort.

Tu t'es levé et m'a regardé.

J'avais senti mon cœur s'arrêter, mes yeux se fermés à jamais.

Je ne m'étais pas rendu compte,

Alors pourquoi, comment ?

Mais tes yeux ont toujours été aussi sombre ?

Quand mes yeux se sont ouverts et que je l'ai vu, j'ai su.

Je pouvais aisément m'y noyer.

C'était lui. Mon souffle de vie.

Tu étais si beau avec les cheveux long,

Grâce à lui j'étais là. J'avais une seconde chance.

Je ne te laisserais plus les couper.

Merci.

Je ne te quitterais plus.

Cette fois tu ne m'échapperas pas.

Jamais.

Nous ne serons plus séparer. Jamais.

Cette souffrance, ce vide sidéral qui m'aspirait

L'horrible sensation que j'avais ressentis quand tu m'as quitté,

Lorsque je t'ai vu rendre ton dernier soupir,

L'impression de mourir chaque jour sans pourtant y parvenir,

Lorsque j'ai vu tes yeux se fermer lentement,

La peur de ne plus entendre ton rire cristallin,

Lorsque ton corps a eu un dernier soubresaut...

De ne plus voir tes cheveux blond ou tes yeux marrons...

Non. Plus jamais.

Non. Plus jamais.

Mes bras vont t'enlacer, t'enfermer, te protéger.

Je changerais pour toi, pour nous.

Ils te garderont prisonnier, au chaud, en sécurité.

Je ne laisserais plus ma nature vulcaine nous séparer.

Tu resteras près de moi.

Tu resteras près de moi.

Je l'ai décidé, respecte ma volonté.

Je le veux, c'est ma décision.

C'est égoïste, je sais.

Elle est logique, je crois, je ne sais pas.

Moi je ne t'avais pas écouté, j'ai rompu ma promesse.

Ce n'est pas grave. Logique ou pas

Mais cette fois tout a changé.

Ça n'a plus d'importance.

Je ne referais pas cette erreur,

Je ne referais pas les mêmes erreurs,

Je ne te laisserais plus partir...

Je ne te laisserais plus partir...

.Spock...

.Jim...






FIN